F    H


image des nombres
Pythagore

L'alphabet de la langue des nombres

La Parole perdue

Cet alphabet est très simple à retenir puisqu’il se compose :
• des 9 premiers nombres entiers : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, et 9;
• des 3 figures mères en géométrie : le cercle, le triangle et le carré;
• des 3 idées universelles suivantes : Dieu, l’Homme et l’Univers.

Mais de même qu’il nous a fallu apprendre les lettres de l’alphabet pour pouvoir lire ces lignes, de même il nous faut posséder l’alphabet de la langue des nombres pour pouvoir l’interpréter convenablement.

Nous allons voir que :
- tous les nombres se réduisent aux 9 premiers;
- que tous les nombres peuvent être visualisés géométriquement dans l'espace;
- qu'il est possible de construire toutes les formes géométriques à l'aide d'uniquement trois figures mères.

Si nous arrivions à attribuer à chaque nombre l'idée-clef qui le caractérise, la forme archétype qui le symbolise, alors, deviendrait-il possible, par analogie, de générer l'ensemble des idées à partir des trois idées principales citées plus haut ?

La Géométrie Sacrée révèle le véritable sens des Symboles.

Chaque forme géométrique a un sens, et le langage des formes ne devient clair et lisible qu'à la lumière des nombres.

Alors ces derniers se mettent à parler et ce qu'ils nous révèlent est proprement stupéfiant.

Modus operandi

Chaque type d'élément dispose de sa structure et de sa méthode propre :

  • Le nombre s'étudie au sein de la matrice archétype en pratiquant les Opérations Théosophiques;
  • L'idée symbolique s'appréhende par la méthode analogique appliquées aux ramifications de l'arbre des Trois Mondes;
  • La forme géométrique se construit au compas et à la règle dans le cadre de grilles ou réseaux.

Les relations qui existent entre les éléments peuvent prendre plusieures formes :

Relations intra-système ou entre éléments demême type :

  • Égalité numérique entre nombres;
  • Correspondances analogiques entre symboles.
  • Symétrie géométrique entre les formes;

Relations inter-systèmes ou éléments de nature différente

  • Du nombre à l'idée & inversement
  • Du nombre à la forme & inversement
  • Du symbole à l'idée & inversement

Modus operandi : Éléments ~ Structures ~ Relations

Archétype Symbolisme Géométrie
Éléments 9 Nombres :
  • 1 2 3
  • 4 5 6
  • 7 8 9
3 Mondes :
  • Deus
  • Homo
  • Natura
3 Formes :
  • Cercle
  • Triangle
  • Carré
Structure Matrice archétype Arbre des Trois Mondes Grille hexagonale
matrice arbre grille
Méthode Théosophie Analogie L'art du trait
Outils Opérations
théosophiques
Correspondances Triangulation
Type de relations Identité :
• Même rang
• Même réduction
• Même valeur secrète
Analogie :
• Même Monde
• Même Attribut
• Même extrême
Symétrie :
• Même famille
• Même figure mère
• Inter dimension

L'APPORT DE LA DÉMARCHE SYSTÉMIQUE

Le Principe d’une démarche systémique est d'étudier les relations entre plusieurs éléments au sein d'un structure.
• Le nombre d’éléments définit la forme de la structure.
• La forme de la structure doit permettre de visualiser les relations entre les éléments du système.

Pour de Saussure, un des grands de la linguistique et un précurseur, « le système est une totalité organisée, faite d'éléments solidaires ne pouvant être définis que les uns par rapport aux autres en fonction de leur place dans cette totalité »-.

Pour von Bertalanffy, c'est un « ensemble d'unités en interrelations mutuelles ».

Pour J. Lesourne, c'est un « ensemble d'éléments liés par un ensemble de relations ».

Les trois définitions ci-dessus, très voisines mettent l'accent sur les deux notions fondamentales d'interrelations et de totalité.