Découvrez le symbole de votre NOMbre
   
    F    H


image des nombres
figures mères

L'art du trait

L'art et la manière

Le nombre géométrique ou l’art du trait, permet la représentation visuelle du nombre dans l’espace à l’aide des trois figures mères de la géométrie : le cercle, le triangle et le carré.

Construire l'image du nombre permet de soulever une partie du voile d'Isis, de percevoir enfin la Nature dans toute son œuvre, de retrouver la Parole perdue ou le véritable sens du Verbe ou Logos.

Compte tenu du parallélisme total entre arithmétique et géométrie, il est en effet possible de visualiser le nombre dans l'espace à l'aide de points, ou cailloux (calculi en latin), en fonction du nombre d’unités qu’il contient :


1234
  • 1 point pour le nombre 1;
  • 2 points pour le nombre 2, la ligne (1D);
  • 3 points pour le nombre 3, le triangle (2D);
  • 4 points pour le nombre 4, le tétraèdre (3D).

Les nombres figurés forment la passerelle entre arithmétique et géométrie, ou entre les nombres et les formes.

« La philosophie est écrite dans ce vaste livre constamment ouvert devant nos yeux (je veux dire l'univers), et on ne peut le comprendre si d'abord on n'apprend à connaître la langue et les caractères dans lesquels il est écrit. Or il est écrit en langue mathématique, et ses caractères sont le triangle et le cercle et autres figures géométriques, sans lesquelles il est humainement impossible d'en comprendre un mot. »

L'Essayeur. Il Saggiatore, 1623 ; in Dialogues et lettres choisies de Galilée, Hermann, 1966

Tous les nombres disposent d'une ou plusieurs représentations visuelles :

Le symbole est avant tout idéographique. D’inspiration géométrique il fait appel au langage graphique et non plus au langage écrit.

Ce “langage de l'image”, que les Anciens concevaient comme un langage à part entière, possède son alphabet et sa grammaire. Il ne reste malheureusement que peu de traces de cet enseignement, traditionnellement oral, car réservé à certains initiés, sous le nom des “Mystères”.

Étymologie

Idée :

L’idée du latin idea, « type de choses »; emprunté au grec ι ̓ δ ε ́ α proprement « forme visible, aspect » d’où « forme distinctive, espèce »; dérivé de ε ι ̃ δ ο ν « voir ».

L'idée dépend de la forme. 

Les Trois figures mères de la géométrie