Découvrez le symbole de votre NOMbre
   
    F    H


image des nombres
le nombre

Le nombre et le chiffre

La carte et le territoire

Avant toute chose il faut distinguer l'étude quantitative des nombres pratiquée par les mathématiciens actuels, de l'étude qualitative telle qu'elle était poursuivie dans les centres d'initiation de l'antiquité.

La seconde distinction à établir est de ne pas confondre les Nombres qui sont des êtres, avec les chiffres qui sont leurs habits. Un nombre figuré par un caractère chinois, ou sanscrit, ou romain, ou typographique actuel est toujours lui-même.

« Il est vrai que le numéro est ordinairement un chiffre et que les chiffres sont les signes graphiques par lesquels on représente les nombres. Cela ne veut pas dire qu'il faille confondre. »

P.V. Piobb ~ La Clef Universelle des Sciences Secrètes.

Le nombre Un par exemple a successivement été représenté par une entaille dans un os, un petit caillou, un hiéroglyphe (égyptien), un idéogramme (maya ou chinois), une lettre de l'alphabet (ex : א en hébreu ou Α en Grec), un caractère romain (le chiffre I).

La graphie des chiffres (1, 2, 3, …) que nous utilisons aujourd’hui pour le calcul (système décimal), est d’origine indienne et nous a été transmise par les arabes au Xe siècle.

Matila Ghyka nous apprend dans Le Nombre d’or que Nicomaque (200 ans av J.C.) distinguait deux types de nombres :

« Le Nombre Divin, ou Nombre Pur, ou Nombre-Idée, et le nombre scientifique. Le premier est naturellement le modèle idéal du second. Mais parce que les formes (dépendant de quantités, de qualités et d'arrangements) sont dans le monde matériel les seules choses permanentes, et que leur structure est leur seule réalité, le Nombre Pur auquel elles se réfèrent sera aussi, plus généralement, le Principe, l'Arché ou arché-type directeur de tout l'Univers créé. » 

L'image des neuf premiers nombres