F    H


image des nombres

Fiat Lux

nombre 7 graine de vie

La Graine de Vie

Symbole du temps

Propriétés

  • Famille des nombres figurés : nombres hexagonaux centrés (1, 7, 19, 37, ...)
  • Figure mère : triangle ou cercle
  • Polygone du cercle de 360° : non
  • Opérations théosophiques :
    • Addition Théosophique : AT 7 = 1 + 2 + ... + 7 = 28
    • Valeur secrète : VS 7 = 28 = 2 + 8 = 1 

Emplacement

  • Le nombre 7 symbolise le reflet du Monde Divin dans Monde Naturel.
  • Associé à l'Attribut Divin dans la Nature : la lumière du soleil, marqueur du temps terrestre.
  • En relation avec le nombre 1, le Père et le nombre 4, l'Esprit.
  • En relation avec le nombre 8, l'Espace et le nombre 9, l'Énergie.
nombre 7

Formes géométriques

hexa centre

L'hexagone centré

Hexagone dont les sommets sont réunis au centre. Développement identique à la Graine.

matrice hexa

La matrice hexagonale

Le point est remplacée par la « figure mère » de l’hexagone, formant 1 des 3 pavages du plan.

etoile

L'hexagramme centré

Hexagramme dont les pointes sont reliées au centre. Forme reliée aux nombres étoilés.

L'hexagone centrée


Sorte de résumé graphique de la création, ce symbole évoque l’« œuvre des six jours » de la Genèse, en relation avec les six directions de l’espace.

« Omnia per ipsum facta sunt » - Évangile de saint Jean.

Dans l’Ancien Testament, la Création est accomplie en six jours, et le septième, celui du « repos », marque en fait le centre, à partir duquel s’élabora et en lequel s’achève le monde créé (on pense à la parole du Christ :

« Je suis l’Alpha et l’Oméga ». A noter que Omage est la 24ème lettre de l'alphabet et correspond en cela au symbole de la croix à 6 brnches, soit 2 + 4 = 6

Les sept couleurs de l’arc-en-ciel, le blanc, symbole de l’Absolu, est en fait la « synthèse » des six autres, issues elles-même des trois couleurs primaires : 1 3 7.

De plus, le schéma ci-dessus fait ressortir que les six directions partent du centre en s’oppo­sant deux à deux et y revien­nent en se neutralisant deux à deux dans le mouvement de retour. On trouve des traces de cet enseignement, entre autres, dans les Actes de Pierre : « Si vous ne rendez pas la droite semblable à la gauche et la gauche semblable à la droite, et ce qui est en haut semblable à ce qui est en bas, et ce qui est derrière comme ce qui est devant, vous ne connaîtrez pas le royaume du ciel » (chap. 38).

L'hexagramme centrée


Sorte de résumé graphique de la création, ce symbole évoque, comme l'hexagone centré, l’« œuvre des six jours » de la Genèse, en relation avec les six directions de l’espace.

Le « septième rayon » n’est pas représenté autrement que par le centre lui-même.

Dans un septénaire ainsi constitué, un est au centre et six à la circonférence; en d’autres termes, un tel septénaire est formé de l’unité et du sénaire, l’unité correspondant au principe non manifesté et le sénaire à l’ensemble de la manifestation.

Le « septième rayon » est la « Voie » par laquelle l’être, ayant parcouru le cycle de la manifestation, revient au non-manifesté et est uni effectivement au Principe, dont il n’a jamais été séparé qu’en mode illusoire. , le « septième rayon » ne peut être représenté réellement que par un seul point, qui coïncide avec le centre.

Symbolisme

La Rosace ou Fleur de Vie, modèle universelle

  • L’Astrologue : les 7 planètes, les 7 jours
  • L’Initié : la rosace sacrée
  • Le Magicien : les 7 chakras
  • L’Égyptien : la graine de Vie ou rosace sacrée
  • Le Religieux : les 7 églises et les 7 sacrements
  • L’Alchimiste : les 7 métaux, les 7 couleurs
  • Le Scientifique : les 7 formes cristallines

La Graine de Vie


En remplaçant le point par le cercle comme unité de mesure, l’hexagone centré se transforme en Rosace sacrée ou Graine de Vie, premier stade de développement de la Fleur de Vie.

Son tracé représente l’évolution de l’unité, symbolisée par un cercle, par duplication successive de Vesica Piscis dans les 6 directions de l’espace, de manière isotropique.

L’appellation “rosace” était également utilisée pour qualifier cette figure à la fin du moyen-âge. Elle était d’ailleurs connue par Léonard de Vinci à la même époque.

Son origine égyptienne ne fait aucun doute. On retrouve sa présence notamment dans l’un des temples d’Abydos, dédié à Osiris.

Sept lumière il y a dans le Très-Haut
et c’est là qu’habite l'Ancien des Anciens,
Le Mystérieux des Mystérieux
Le Caché des Cachés : Aïn Soph

On le sait, ce symbole est lié aux couleurs de l’arc-en-ciel (le Pont entre le Ciel et la Terre), aux sept états spirituels hiérarchisés qui permettent le passage de la Terre au Ciel. Il est également lié à la gamme musicale, à la Lyre cosmique (Source de la Musique des Sphères), etc.

Il désigne les vérités et les secrets universel qui, révélés, suppriment les limites du temps et de l’espace. Il annonce l’atteinte d’un sommet, d’un équilibre parfait, d’une harmonie rare.

Il désigne le but initiatique appelé de tous les vœux, ce but étant de connaître l’Univers et de contempler le Créateur face à face.

Le sage parfait, selon la doctrine taoïste, est celui qui est parvenu au point central, et qui y demeure en union indissoluble avec le Principe.

Ce symbole montre à l’homme la Voie, en l’invitant à retourner en son Centre, c’est-à-dire en intériorisant l’énergie spirituelle qu’il a développée dans sa relation au monde.