Découvrez le symbole de votre NOMbre
   
    F    H


image des nombres

Le Yi King

Le Yi King est à la base du confucianisme et du taoïsme qui forme le socle de la philosophie chinoise.
Le Yi King est basé sur la connaissance de soi.
Toutes les situations humaines sont représentées par l’un de ses 64 Hexagrammes composés chacun de deux trigrammes.

yi king

Les 64 hexagrammes Disposition en cercle et en carré

Toutes les situations humaines sont sensées être représentées par l’un de ses 64 Hexagrammes issus du croisement de deux trigrammes pris parmi 8. Il s’agit d’arrangements et non de combinaisons car l’ordre, ici, intervient.

L’alchimie c’est le passage de la personnalité (du latin persona : masque ) à l’individualité. Elle se rapproche en cela du Yi King, le Livre des Transformations. Le Yin (intuitif, religieux, mystique) et le Yang (rationnel, scientifique, compétitif) sont les deux aspects de notre personnalité.
L'hémisphère gauche de notre cerveau, c'est la science du raisonnement, de la pensée scientifique. Ce sont les neurones de cet hémisphère que nous sollicitons lorsque nous tentons de résoudre un problème de mathématiques.
L'hémisphère droit, au contraire, est le centre des sensations, de l'intuition, de l'imagination. C'est lui qui travaille lorsque nous écrivons un poème ou faisons un dessin.

« Je suis Un, Atoum, qui devient Deux, je suis Deux, Chou et Tefnout, qui devient Quatre, je suis Quatre qui devient Huit, et je demeure Un ».

Texte inscrit sur le sarcophage d’un prêtre d’Amon (XXIIe dynastie).
  • Symbolisme : division cellulaire et arbre généalogique
  • Archétype : les puissances de 2
  • Géométrie : le figure du cube
  • Esotérisme : l'intégration des puissances de 2 et le nombre 2016
tai ji

Décryptage

yin yang

Symbole du Yin Yang Solve et coagula

yin yang yin yang

Création des 8 trigrammes à partir du Yin Yang

Division et polarisation

Lles 8 trigrammes sont à la base du Yi King. Leurs possibles associations par deux nous donnent 64 hexagrammes qui représentent l'ensemble des situations possibles dans l'univers. Le Yi King nous révèle le jeu des deux forces polaires, le mâle et la femelle, le blanc et le noir.

Les huit trigrammes issus du Tai Ki sont :

  • le ciel
  • la terre
  • le tonnerre
  • l'eau
  • la montagne
  • le vent
  • le feu
  • le lac

8 trigrammes

64 hexagrammes

Les 64 hexagrammes
Disposition sous forme de cube

Parmi les 64 hexagrammes, seuls 37 sont visibles et 27 figurent en arrière-plan.

Les 64 hexagrammes du Yi King

Du carré au cube

Les 64 hexagrammes sont le plus souvent représentés sous forme d'un matrice carrée de 64 éléments. Cependant les nombres 8 et 64 sont également l'expression d'un cube :

  • celui de 2 pour les trigrammes (2x2x2);
  • celui de 4 pour les hexagrammes (4x4x4).

Le nombre 64 correspond au nombre de “paires” provenant du croisement de deux trigrammes. Il s’agit ici d’arrangements et non de combinaisons, l’ordre intervient (selon que le trigramme est situé en haut ou en bas dans la figure de l’hexagramme).

nombre 64
64 hexagrammes

Division cellulaire et arbre génalogique

Le processus de la vie.

L'être humain provient d'une cellule unique qui va opérer une division succesive jusqu'à former un corps complet doté de tous ses organes.

Le Yi King reproduit le schéma de l’arbre généalogique (schéma ci-dessous), de la division cellulaire et plus généralement des puissances de 2 : 1 ~ 2 ~ 4 ~ 8 ~ 16 ~ 32 ~ 64 etc.

Les quatre premiers termes de cette suite apparaissent dans le Timée de Platon et figurent la suite des doubles de l’Ame du Monde.

arbre genealogique
div cell

Le processus de division cellulaire
La démultiplication de l'unité selon les puissances de 2 : 1 2 4 8 16 32 64 etc

La suite des doubles ou puissances de 2, notée 2n

1 2 4 8 16 32 etc

Cette suite arithémétique, accompagnée de la suite des triples, ou puissances de 3, forment d'après Platon l'Âme du Monde.


La Grande Triade asiatique

L'Homme entre Ciel et Terre

La Grande Triade, symbole de la tradition extrême-orientale, s’appuie sur le ternaire « Ciel, Terre, Homme ». Elle offre une certaine analogie avec les Trois Mondes d’un point de vue spatial :

  • le haut correspond au Monde Divin, au Ciel, au Yang, à l’aspect émissif et est symbolisé par un cercle;
  • le milieu, au Monde Humain, symbolisé par une croix;
  • le bas, au Monde Naturel ou Physique, à la Terre, au Yin, à l’aspect réceptif, associé à la forme carrée.

Dans la Grande Triade, le Ciel est associé au cercle et au compas. La Terre est figurée par un carré et l’Homme, intermédiaire entre le haut et le bas, est symbolisé par une croix à 4 branches. La croix symbolise en effet le nombre 5, point d’intersection de la ligne verticale et de la ligne horizontale.

Le ternaire Ciel ~ Homme ~ Terre correspond en tout point au symbolisme de l'arbre des Trois Mondes.

« La Raison Éternelle a produit l'Unique;
l'Unique a produit les Deux;
les Deux ont produit les Trois;
les Trois ont produit toutes choses. »

Lao Tseu ~ Tao Te King
homme

L'Homme entre Ciel et Terre Le Haut et le Bas


La loi ternaire

Deus ~ Homo ~ Natura

Dieu, l’Homme et l’Univers; voilà posée l'analogie qui sert de point de départ à toutes les autres. Voyons si la loi ternaire découverte à travers l’étude du nombre s’applique également aux idées.

« Connais-toi toi-même
et tu connaîtras l’Univers et les Dieux. »

Socrate

Cette expression, inscrite sur le fronton du temple de Delphes et attribuée à Socrate, contient une promesse pour toute une génération en manque de repères à la quête de sens et désireuse de s’abstraire d’un quotidien jugé, avec raison, comme trop matérialiste, sans idéal, sans lumière et sans but.

Elle propose également une méthode pour tous ceux qui aspirent à la connaissance de la vérité. Cette méthode, c’est l’analogie : analogie entre le haut et le bas, entre l’Homme et Dieu ou entre l’Homme et l’Univers (et in fine entre Dieu et l’Univers).

L’analogie est en grande partie fondée sur la loi ternaire, la théorie des correspondances et l’utilisation de symboles.

loi ternaire

Loi ternaire et Tri-UnitéLa loi universelle


Les puissances de 2 et le nombre 2016

On trouve trace des puissances de 2 dans le Yi King, la division cellulaire
ou bien encore dans les ramifications de l'arbre généalogique.

Le tableau ci-contre montre les 7 premiers termes de la série des puissances de 2 (en orange) ainsi que leur intégration (en violet).

La suite des doubles 2n symbolise pour l’auteur de La Structure Absolue, Raymond Abellio, le couple naturel père mère ainsi que le nombre de « transcendances anciennes » ou « le nombre de rapports ayant proliféré en lui (l’homme) depuis son origine, c'est-à-dire depuis qu'il est créateur de rapports, sans qu'il ait encore pu les saisir en synthèse ».

En additionnant les membres de la série des doubles ∑ 2n (en violet), on assiste, selon Abellio, au « jeu amplifiant des doubles » qui s’effectue par « l’intégration historialisante des puissances de 2 déjà émergées », et procède d’une « vision simultanéiste globale ».

Les nombres en violet correspondent donc à votre ascendance dans sa totalité :

  • le nombre 1, c'est vous;
  • le nombre 3, vos parent et vous
  • le nombre 7, vos grands-parents, parents et vous;
  • etc;

L’idée de répétition uniforme laisse place à une répétition accélérée en mode d’intensification que l’auteur associe à « la verbation du nom ».

Le produit de ces deux suites symbolise « l'acte d’historialisation » ou « la capitalisation des chairs depuis l'origine » et « rassemble les polarités anciennes et les polarités actuelles dans une structure originale indivisible.»

« Le But à atteindre est l’amplification de notre sphère d’appartenance propre aux limites du monde (petits mystères). Le champ des grands mystères est celui de l’intensification de cette même sphère par le moyen d’une intégration toujours imprévisible qui opère dans le germe intérieur, c’est-à-dire en dehors des prises actuelles de l’intellectualité. »

R. Abellio ~ La Structure Absolue
puissances de 2

intégration de puissances de 2 La génération des corps

nombre 2016 en binaire
nombre 2016 en binaire

Dans le tableau ci-dessus, largement inspiré de l’annexe II de La Structure Absolue, et intitulée Théogénèse et Numérologie, il est tout à fait remarquable de constater que, dans l’écriture binaire :
• les nombres issus de la suite des doubles s’écrivent tous avec l’unité suivie de 0;
• les nombres de la suite ∑ 2n, sont exclusivement composés du nombre 1.

Le nombre 1 étant pris comme symbole de l’esprit et le zéro comme symbole de la matière, Abellio associe la suite indéfinie des doubles à « la substance divisible des chairs. »

Abellio s’interroge sur la pensée de Platon à l’égard des nombres parfaits : « pourquoi Platon suggère-t-il que l'un de ces nombres ou chacun d'entre eux embrasse la période d'une «génération divine» ? Les nombres parfaits sont ceux qui sont égaux au total de leur diviseurs. Le premier nombre considéré comme parfait, après 1, est six, car 6 est égal au total de ses diviseurs qui sont : 1, 2 et 3. Le second est 28 (diviseurs : 1, 2, 4, 7, 14), le troisième 496 et le quatrième 8128.

Tous les nombres premiers sans exception peuvent être mis sous la forme 6n + 1 ou 6n - 1, n étant entier, et sont tous par conséquent de « forme sénaire à l’unité près ». Pour Abellio, tous ces nombres « constituent des noeuds de globalité où réapparaît un nouveau cycle de vie, un achèvement temporel ».

Les deux seuls nombres qui ne soient pas premiers dans la série sont 120 et 2016.

Pour l’auteur, au niveau 120 « c’est la capacité de raisonner et de rationaliser qui fait irruption dans le monde (…). Ce nombre est symbolique de l'accession à la vision ontologique absolue. » L’homme prend conscience de sa présence au monde, il découvre ce « Je transcendantal » qui ne va cesser de chercher, au cours des siècles à suivre, à retrouver la déité en Soi. « Le nombre 120 symbolisait l'accès au pouvoir de mentalisation en tant que capacité de rationaliser le monde, le nombre de 2016 signifie la perpétuelle auto intensification de ce pouvoir. (…) Il marque la réalisation en acte de ce pouvoir ».

Le nombre 2016 semble indiquer un accès à une nouvelle connaissance, non plus intellectuelle cette fois, mais globale et intuitive. Allons-nous vers une ré-unification des “Je” vers un “Nous”, où chacun prend conscience de son caractère à la fois personnel et universel, où chacun se reconnait dans l’autre, éprouve les mêmes souffrances et les mêmes attentes, où chacun intègre enfin son appartenance au même monde, aux mêmes valeurs, à la vie une et indivisible.

Le pouvoir de raisonner, de rationnaliser, qui a fait irruption dans le monde peu après la venue du Fils dans la personne du Verbe, ne peut plus être réprimé ni contenu. Aux yeux de l’homme moderne, tout ce qui est réel doit pouvoir être expliqué, nommé, catégorisé. Il ne peut plus se contenter de croire, il veut savoir. Savoir pour Vouloir et enfin Oser. Au déluge symbolisé par le nombre 120, Abellio associe l’Apocalypse au nombre 2016, symbole de « fusion centrale, de concentration d'action centripète opposée à la force centrifuge du déploiement marginal ».

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email