Découvrez le symbole de votre NOMbre
   
    F    H


image des nombres

Pour bénéficier d'une vision HD : + : 1080p HD + mode plein écran

Loi ternaire et 3 Mondes

Le raisonnement analogique ternaire

- La démarche ternaire
- Les trois types de ternaire
- La Grande Triade
- L'Homme entre Ciel et Terre
- Les Trois Mondes dans le texte

Le nombre dans les rites initiatiques

La loi ternaire

Le nombre tient un rôle primordial dans les rites initiatiques pratiqués depuis toujours sur l’ensemble du globe. D’après Edouard Schuré dans Les Grands Initiés, leur enseignement constituait le préalable à la grande initiation.

« La théosophie antique professée en Inde, en Égypte et en Grèce, constituait une encyclopédie véritable divisée généralement en quatre catégorie :
- La Théogonie ou science des principes absolus, identique avec la science des Nombres appliquée à l’univers, ou les mathématiques sacrées;
- la Cosmogonie, réalisation des principes éternels dans l’espace et le temps, ou involution de l’esprit dans la matière, périodes du monde;
- la Psychologie; constitution de l’homme; évolution de l’âme à travers la chaîne des existences;
- la Physique, science des règnes de la nature terrestre et de ses propriétés. »

Édouard Schuré ~ Les Grands Initiés 

On s’aperçoit que les disciplines enseignées lors de cette initiation s’appuient sur la triple nature de l’homme en esprit, âme et corps ainsi que sur une conception ternaire de l’univers qui donna naissance aux trois sciences secrètes que sont l’astrologie, l’alchimie et la magie.

3 mondes

hermes

Étymologie

Analogie :

Etymologiquement, le terme d’analogie vient du grec ana, en haut et de logos, discours, raison, raisonnement. L’analogie est le discours avec le haut. Le terme analogia en grec signifie également proportion mathématique.

Intuition :

Du latin intuitio, formé de in, dans, dedans et de tuer, avoir les yeux sur, regarder.

Analyse :

Le terme d’analyse vient du grec ana, en haut et de lyse, provenant du grec ancien luein signifiant relâcher, délier et traduit l'idée de dissolution.

C’est à ce moment que l’homme prend conscience d’un univers où, comme le dit Guénon dans Symboles de la Science Sacrée :

« Toutes choses s’enchaînent et se correspondent pour concourir à l’harmonie universelle et totale, qui est comme un reflet de l’unité divine elle-même. »

Le raisonnement analogique

La théorie des correspondances

Le rôle de l’analogie est de fournir à l’homme un moyen de s’unir avec le haut, avec le Divin. Elle apparaît comme la science du lien entre le haut et le bas. Le terme clef de l’analogie pourrait être “de même que” ou “est comme « (sicut en latin).

« Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut ».

Hermès Trismégiste ~ La table d'Émeraude 

Le raisonnement par analogie est un raisonnement par association d'idées, combinaison et synthèse. Ses outils sont les symboles entre lesquels s’établissent des correspondances. Elle ne procède donc pas par analyse. L’analogie permet la création d’un esprit de synthèse qui permet de saisir l’unité de manière intuitive.

Bien que les termes ana-logie et ana-lyse comportent le même préfixe -ana, en haut, leurs terminaisons diffèrent : le Logos pour le premier (cf étymologie), et -lyse pour le second. Ce dernier provient du grec ancien luein, relâcher, délier et traduit l’idée de dissolution, de décomposition.

L’analyse se définit donc comme la méthode qui coupe le lien avec le haut, avec le domaine des principes pour se consacrer uniquement aux faits, au quantitatif, aux parties sans jamais s’intéresser à l’ensemble. Les méthodes employées par un spécialiste dans son domaine ne sortent jamais à l’extérieur de son pré carré. C’est le méthode scientifique actuelle.

A l’idée de synthèse correspond l’intuition qui forme avec la raison et la foi les trois portes d’accès vers la vérité. L’intuition est une connaissance soudaine, totale, qui peut être assimilée à une certaine forme de vision spirituelle permettant d’embrasser une vision du du Tout d’un seul coup d’oeil. Le terme provient du latin intuitio, formé de in (dans, dedans), et tueor (avoir les yeux sur, regarder ). L’intuition consiste à regarder à l’intérieur des choses, à remonter à leur principe, à pénétrer leur profondeur.

La synthèse est véritablement l’art de poser (thésis) ensemble (sun), de relier tous les éléments dans une vision globale.

Loi ternaire et théorie des correspondances

Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut

Dieu, l’Homme et l’Univers; voilà posée l'analogie qui sert de point de départ à toutes les autres. Si l’Homme est un reflet de Dieu, on devrait retrouver chez l’un comme chez l’autre une ressemblance de traits.

Voyons si la loi ternaire découverte à travers l’étude du nombre s’applique également aux idées et tentons d’attribuer aux neuf premiers nombres les idées-concepts les plus universelles qui soient en cherchant les trois Attributs qui caractérisent le mieux les Trois Mondes.

« Le suprême commandement de l’initiation est de reproduire la perfection divine dans la perfection de l’âme, et le secret de la science réside dans la chaîne des similitudes et des correspondances qui unit en cercles grandissants le particulier à l’universel, le fini et l’infini. »

Édouard Schuré ~ Les Grands Initiés 

Tableau de correspondances spatio-temporelles et énergétiques

Matrice
secrète
Les trois
domaines
Les Trois
Mondes
Les trois
Symboles
Les trois
plans
Les trois
Lieux
Équivalent
Énergétique
Équivalent
temporel
La Tri-Unité Principes Divin Ciel Spirituel Haut Actif Futur
La Loi ternaire Lois Humain Homme Psychique Milieu Equilibre Présent
Les Trois Mondes Faits Naturel Terre Physique Bas Passif Passé
Grande Triade

Ternaire énergétique

Le premier type de ternaire est donc celui qui comprend un principe premier, dont dérivent deux termes opposés, ou complémentaires mais sans perdre de vue le principe supérieur dont ils dérivent. C’est le symbole du Yin Yang uni dans le Tai Ki.

Ternaire spatial

Ce type de ternaire est formé par deux termes complémentaires et par leur produit ou leur résultante. C’est à ce genre qu’appartient la Grande Triade extrême-orientale ou l’Arbre des Trois Mondes.

Le Yang associé au Ciel correspond au Monde Divin et le Yin associé à la Terre symbolise le Monde Naturel.

Ternaire temporel

Enfin le dernier type de ternaire relève d’une opposition horizontale où les termes se situent à un même degré de réalité, symétriques sous tous rapports. Le ternaire, passé, présent, futur appartient à cette catégorie.

Grande Triade

Les 9 nombres-idées

Qualification des neuf emplacements

En qualifiant chacun des Trois Mondes à l’aide d’un ternaire comportant trois propositions, nous posons comme postulat que Dieu, l’Homme et l’Univers possèdent l’un et l’autre le même nombre d’éléments : 1, 2 et 3 pour Dieu, 4, 5 et 6 pour l’Homme et 7, 8 et 9 pour l’Univers.

Nbs Mondes Attributs Loci Interprétation Idée-clef
1 Localisation
du Monde Divin
Commencement, unité
et principe.
Le Père.
Premier Attribut de Dieu.
2 Reflet du Monde Humain
dans le Monde Divin
Duplication, division
et polarité.
Le Fils.
L'Homme à l'image de Dieu.
3 Reflet du Monde Naturel
dans le Monde Divin
L'archétype des formes.
Le Feu, l'Air etl'Eau
Le Saint-Esprit.
La puissance de Dieu
4 Reflet du Monde Divin
dans le Monde Humain
La Tri-Unité,
reflet de la trinité divine.
L'Esprit chez l'Homme
ou lumière intellectuelle
5 Localisation
du Monde Humain
Lieu intermédiaire
entre l'Esprit et le Corps
L'Âme située au centre,
caractéristique de l'Homme
6 Reflet du Monde Naturel
dans le Humain
L'Homme microcosme
ou "petit monde"
Le Corps, un composé
d'Éléments Naturels
7 Reflet du Monde Divin
dans le Monde Naturel
Le reflet visible de Dieu à travers
la Lumière visible du soleil...
... et son corollaire,
le Temps
8 Reflet du Monde Humain
dans le Monde Naturel
L'incarnation du Fils
dans la matière
L'Espace et la Matière
Dimensions et formes
9 Localisation
du Monde Naturel
La triple manifestation
du Saint-Esprit
L'Énergie et les 3 forces
rectiligne, ondulatoire et spirale

En nous basant l'étude des valeurs secrètes qui unissent les 9 premiers nombres, nous allons voir si les liens définis ci-dessus s'appliquent également aux neuf idées-clefs identifiées.

« Il y a une division du tableau universel reconnue de tous les observateurs dans l'ordre de la vraie philosophie, c'est celle par laquelle on distingue la région divine, la région spirituelle et la région naturelle. Il est reconnu également qu'il y a une correspondance de la région divine aux deux régions spirituelle et naturelle, et que par conséquent les nombres de l'ordre divin doivent avoir leurs représentants et leurs images dans ces deux régions. Mais ceux qui n'ont pas la clef des nombres sont exposés à une bien grande méprise quand ils veulent fixer ou contempler ces correspondances. »

Louis-Claude de Saint-Martin ~ Des Nombres
matrice 3 mondes

La matrice archétype

Disposition en lignes, d'après chaque Monde.

Les liens secrets qui unissent les nombres ont-ils un sens sur le plan des idées ? :

  • En quoi Le Père (nb 1), l'Esprit
    (nb 4) et la Lumière (nb 7) sont ils liés ?
  • comme le sont le Fils (nb 2) et le Corps (nb 6) ?
  • ou le Saint-Esprit (nb 3) et l'Âme (nb 5) ?
  • ou bien encore entre la Matière (nb 8) et l'Énergie (nb 9) ?

matrice secrète

La matrice secrete

Disposition en colonnes, d'après les Attibuts de chaque Monde.

matrice idées

La matrice des idées universelles

Disposition en lignes, d'après les Trois Mondes.

Deus ~ Homo ~ Natura

Les Attributs Divins

Le nombre 1 représente le premier attribut de Dieu en sa qualité de Père, Principe, source, unité et commencement de toutes choses. Le Big Bang des astrophysiciens ou la cellule des biologistes.

La Lumière infinie de la Kabbale, Ain Soph.

Le nombre 4 (VS = 1) symbolise le reflet de Dieu dans l’Homme à travers son Esprit.

La lumière intellectuelle.

Le nombre 7 (VS = 1) exprime le reflet de Dieu dans la Nature à travers la lumière visible du soleil, marqueur du Temps.

Si vous n’êtes pas croyant, vous pouvez remplacer le Monde Divin par son équivalent humain : le Monde Spirituel, la Sagesse ou choisir de nommer Dieu, l’Archétype, la Source, le Principe, le Commencement. Mais l’idée la plus universelle s’appliquant au nombre 1, c’est avant tout l’idée d’unité, de monade, ou de cause première. C’est le centre archétype de la Création, sans forme et sans dimension, donc indivisible, et par suite, la seule image qui puisse être donnée au Créateur.

Les Attributs Humains

Le nombre 2 représente la partie humaine de Dieu, sa partie visible en la personne du Fils qui s’est incarné (nombre 6) dans l’Espace et la Matière (nombre 8). Le Fils (nombre 2) s'est rendu intelligible à nos sens en prenant un Corps d'Homme (nombre 6).

« Et verbum caro factum est ~ Et le Verbe s'est fait chair » (Jean I. 14)

Le nombre 5, localisation de l’Homme, est l’emplacement de l’Âme située entre l’Esprit (nombre 4) et le Corps (nombre 6). Sa valeur secrète est égale à celle du Saint-Esprit. Le « souffle » et « l'Esprit-Saint » se traduisent tous les deux par pneuma en grec.

Le nombre 8, représente l’Espace, lieu de manifestation de la Matière, identique chez l’Homme et dans la Nature. Sa valeur secrète est identique à celle de l’Énergie (nombre 9). La Matière c’est de l’Énergie (Théorie quantique). 

Les Attributs Naturels

Le nombre 3 est associé au Saint-Esprit, à l’intelligence créatrice, le Logos dont s’est servi le Créateur pour façonner l’Âme du Monde. Ce nombre associé géométriquement au triangle correspond à l'archétype des formes visibles.

Le nombre 6 représente le Corps de l’homme, composé des mêmes éléments que la Nature (structure atomique du corps).

Le nombre 9 représente la triple manifestation de l’Énergie primordiale. Ce nombre exprime la triple manifestation du Saint-Esprit (nombre 3) dans le Monde Naturel. 

La clef de voûte de l’enseignement ésotérique de Pythagore repose sur l’idée de l’interdépendance de tous les éléments du cosmos par un lien, une énergie primordiale, associée par certains à l’amour divin, par d’autres à la loi d’attraction, en un mot à la force qui unit, ou mieux, qui maintient uni l’ensemble des parties de l’univers. Pythagore envisageait l'Homme sous trois aspects, comme l'Univers; d’où le nom de microcosme ou de petit monde pour qualifier l’Homme.

L’enseignement de ces liens occultes était basé sur la loi d’analogie, dont Jean-Paul II préconise l’emploi dans Fides et Ratio pour accéder à la dimension transcendante de l’homme, quand il dit :

« Je désire seulement déclarer que la réalité et la vérité transcendent le factuel et l'empirique, et je souhaite affirmer la capacité que possède l'homme de connaître cette dimension transcendante et métaphysique d'une manière véridique et certaine, même si elle est imparfaite et analogique. (…) Je désire exprimer avec force la conviction que l'homme est capable de parvenir à une conception unifiée et organique du savoir. »

Nature du lien

Identités numériques, correspondances analogiques & symétries géométriques

Les relations qu'entretiennent les nombres entre-eux s'appellent des similitudes.

Lorsque les relations concernent des éléments issus d'ensembles distincts (nombres et formes, nombres et idées ou formes et idées), il s'agit de correspondances.

Lorsque le nombre d'éléments est identique aux deux ensembles, on parle d'équivalence numérique.

Similitudes numériques

Nous savons que :
• tous les nombres se réduisent aux 9 premiers selon le principe de réduction.
• tous les nombres disposent d'une valeur secrète égale à l'une des quatre valeurs suivantes : 1, 3, 6 et 9.
• l'unité réapparaît trous les trois nombres en suivant un cycle ternaire.

Prenons l'exemple du nombre 37 :
- son addition théosophique donne 703
- la réduction de 703 donne 7 + 0 + 3 = 10 = 1
- la valeur secrète de 37 vaut donc 1
- le nombre 37 occupe l'emplacement du nombre 1 dans sa matrice respective, la cinquième.

Nous disposons ainsi d’un moyen de cartographier les nombres en leur attribuant une place, un lieu bien précis dans la matrice que nous appelons méthode des Loci en référence à cette méthode mnémotechnique utilisée depuis l’antiquité dans l’art de la mémoire.

Cette méthode consiste à associer à des lieux déjà bien connus les éléments nouveaux que l'on souhaite mémoriser.

Analogies symboliques

De même qu’il existe une analogie entre Dieu, l’Homme et l’Univers, il existe également, d’après Papus dans son Traité, une analogie entre le nombre, le symbole et l’idée.

Nous venons de voir, rapidement, que les 9 idées-concepts associées aux 9 premiers nombres respectaient les liens identifiés grâce à la valeur secète des nombres. Ces "combinaisons" s’appliquent-elles également aux formes et symboles ?

« Chaque nombre répond, en effet, à une idée et à un hiéroglyphe caractéristiques, si bien que les lois des combinaisons des nombres vérifient la combinaison des symboles et des idées. (…) Cette loi est une des meilleures clefs pour ouvrir les mystères antiques. »

Papus ~  Traité Élémentaire de Science Occulte 

Symétries géométriques

« Les idées absolues sont des nombres. Les nombres sont des signes parfaits. En unissant les idées aux nombres on peut opérer sur les idées comme sur les nombres et arriver aux mathématiques de la vérité. »

Eliphas Lévi ~ Numérologie et kabbale - Cours de Philosophie Occulte. 

Matila Ghyka précise dans Le Nombre d’or que le concept d’analogie correspond étymologiquement au grec analogia, et traduit le terme de proportion, comme le suggèrait Vitruve dans son De architectura (25 av J.C.).

Nous découvrons là une parenté inattendue entre l’approche analogique utilisée en symbolisme, et qui vise à rétablir le lien avec le haut, et l’approche géométrique, résolument tournée vers la terre, géo en grec, ou plus précisément sur sa mesure, metria.

Mais le Bas étant un reflet du Haut, c’est en mixant les techniques, en appliquant par exemple la réduction théosophique aux idées ou la valeur secrète aux figures géométriques que nous allons réellement découvrir l’existence d’une science des nombres dont les ramifications s’étendent à l’infini.